Infographie Devenir Freelance par CTP
Gestion de Projet,  Journal de Coach Ton Projet

Devenir Freelance pour lancer son concept

Pour oser se lancer dans une nouvelle activité et passer du côté slasheur de la force, voici une infographie made in Coach Ton Projet pour voir ou revoir les différentes étapes pour devenir freelance.

Un petit rappel du dictionnaire …

Il est toujours bon de bien savoir de quoi on parle. Un Freelance c’est une personne qui exerce une activité professionnelle en tant que travailleur indépendant. Le freelance peut vivre exclusivement de son activité ou cumuler son statut de travailleur indépendant avec un CDD ou un CDI par exemple. On parle ici de slasheur (je suis comptable / entrepreneur).

Côté projet : avoir une idée

Il faut commencer par le début, l’idée du projet. Pour se lancer, il faut :

  • Savoir ce qu’on va offrir en produit ou service (ou un mix des deux)
  • Avoir une première idée du prix sur son offre
  • Connaître ses ressources sur le bout des doigts (connaissances, compétences, matériel déjà acquis…) pour répondre à la question : est-ce que je peux produire mon offre ?
  • Combien de temps par jour et par semaine je peux y consacrer… Est-ce que je suis disponible pour cette activité ?

Si ces quatre points sont bien éclaircis, on peut commencer à penser à se lancer sérieusement.

Passer à l’action pour devenir Freelance aujourd’hui !

Le projet est dans les starting-blocks, il faut maintenant passer à l’action pour avoir le statut de freelance. En fonction de son activité, il faudra déclarer sa micro-entreprise à l’URSSAF via le formulaire en ligne. Une fois cette obligation acquittée, il faut attendre un mois pour recevoir son numéro SIRET.

La micro-entreprise est le statut le plus accessible et qui nécessite le moins de frais. Pour faire très simple, si on ne rentre pas de chiffre d’affaires, il n’y a pas de sortie. En travaillant de chez soi, on peut ainsi éviter certaines grosses dépenses que pourrait avoir un entrepreneur en SARL (loyer, comptable, dépôt des statuts…). Il y a quelques obligations à respecter :

  • Le compte bancaire dédié
  • Tenir un cahier de recettes et des dépenses liées à son activité
  • Conserver les factures entrantes et sortantes
  • Déclarer ses recettes tous les mois ou tous les trimestres
  • Indiquer la mention (obligatoire) concernant l’exonération de la TVA sur ses factures

Côté banque, c’est également plus facile. Un freelance doit avoir un compte bancaire dédié à son activité depuis 2015. Un compte courant personnel suffit, même si notre banquier préféré souhaite nous vendre un compte professionnel beaucoup plus onéreux. En dessous 5000 euros de chiffre d’affaires, le compte est facultatif.

Développer son activité

Une fois que la partie « administratif » terminée, l’étape suivante est le développement de son activité. Un freelance dispose de trois leviers : la communication, la prospection et le réseau. Dans les deux premiers cas, le message sera commercial et destinée à des clients potentiels (particuliers/ entreprises). Le réseau est à traiter à part. Il s’agit de se faire des relations avec des professionnels de son secteur géographique pour se faire connaître et faire reconnaître une expertise. On ne s’adresse pas à son réseau pour vendre, mais plus pour se faire recommander…

Que l’on soit micro-entrepreneur / salarié ou micro-entrepreneur et y consacrer 100% de son temps actif, il faut prendre la chose comme un marathon. Il y a des temps où il faut savoir être patient et ménager ses efforts, gérer les moments de rush. Contrairement à du salariat, les horaires peuvent devenir atypique pour boucler une commande. Il est important de faire comprendre à ses proches son activité qui va demander un fort investissement en temps. Prendre le temps de bien s’entourer est également un facteur de réussite !

Ce n’est pas pour autant que le freelance est un ermite qui ne sort jamais et passe son temps à travailler. C’est l’occasion de pouvoir travailler de chez soi ou depuis un parc, en solo ou avec des amis. De déterminer ses horaires et de répartir ses missions dans le temps pour prendre des vacances. C’est tout cela être freelance et en vivre.

Maintenant que l’activité est lancée et que les contrats des premiers clients sont livrés, il ne reste plus qu’à recommencer les étapes pour développer son activité…

Si après cette lecture des questions persistes encore, n’hésite pas à laisser un commentaire ou contacter l’équipe de Coach Ton Projet !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *