Freelance : atteindre ses objectifs
Gestion de Projet,  Journal de Coach Ton Projet

Atteindre ses objectifs en Freelance !

Freelance slasheur.se avec un CDD ou CDI en entreprise ou 100% indépendant, la question d’atteindre ses objectifs revient constamment. Est-ce que mon activité sera rentable, comment dépasser certains paliers, augmenter ses ventes de produits ou services… Il s’agit là d’un échantillon de toutes les questions qui peuvent vous passer par la tête. Nous allons ensemble apporter un début de réponse, en s’aidant d’une méthodologie très simple pour vous permettre de faire décoller tous vos projets !

La première question : Se lancer en freelance … ou pas ?

La question de se lancer en freelance, n’est pas anodine. Le contexte actuel n’est pas simple l’apparition du Covid et beaucoup d’activités se retrouvent tout simplement “hors service”. Pour savoir si c’est le moment de vous lancer, il vous suffit de faire le point sur votre situation :

  • Bien déterminer le périmètre d’action de son projet en prenant en compte ses frais fixe (mon activité nécessite-t-elle un local, une assurance supplémentaire…), les frais variables (achat de marchandises, fourniture, matériel …), lister les différentes missions, faire son planning.
  • Construire une offre en fonction de la demande, identifier ses clients potentiels.
  • Garder un œil sur la concurrence, tous produits et services pouvant venir se substituer à votre offre.
  • Se connaître en faisant le point sur ses compétences et les éléments qui nécessitent un investissement sur un prestataire extérieur (graphiste pour la création de sa charte graphique, consultant pour ses CGV…)

Si vous êtes déjà salarié.e, il faudra aussi consulter son contrat de travail pour savoir si une clause d’exclusivité et/ou de non-concurrence peut entraver votre projet. Il est possible de demander, ne serait-ce que par courtoisie, son supérieur pour éclaircir certains points. Une fois ce feu vert obtenu, vous avez la possibilité bien confortable de lancer votre projet en conservant un revenu fixe. Vous deviendrez alors “slasheur.se” en cumulant deux activités.

Si vous êtes sans activité, en recherche d’emploi ou étudiant, c’est peut-être l’expérience professionnelle qui viendra changer les choses et donner du poids à votre CV.

Les projets qui concernent des offres de service, sont bien entendu les plus rapides à mettre en place car ils ne demandent que peu d’investissement au départ, en particulier ceux qui ne nécessitent pas de locaux ou d’achat de stock.

Avancer avec Méthode

Parce qu’il n’y a pas de véritables miracles dans le monde de l’entrepreneuriat, il faut savoir par où commencer, travailler et suivre son intuition…

1-Déterminer les besoins de votre projet

Investissement dans un local, stock minimum, matériel informatique et/ ou de production, logiciel de compta, site web ou boutique en ligne… Cette partie-là a été abordée plus haut et il ne faut surtout pas la négliger ! Non, vous ne recruterez pas votre petit neveu artiste dans l’âme et votre beau-frère n’est pas forcément expert-comptable.Pour se professionnaliser, il faut souvent faire appel à d’autres professionnels et bien s’entourer pour avancer.

2-Formuler ses objectifs de façon SMART

Chaque objectif que vous avez trouvé pour monter votre projet d’entreprise. Un objectif doit se matérialiser sous forme d’une mission / action :

  • Spécifique en étant une tâche simple, sans ambiguïté (CA, augmentation de 30% d’abonnement à la newsletter…).
  • Mesurable car c’est en étant quantifiable que l’on peut s’assurer de sa réussite.
  • Atteignable en prenant en compte les ressources déjà à disposition et de sa capacité à travailler sur cette tâche (ai-je les compétences, la marchandise…)
  • Relevant’, que l’on peut traduire par pertinent et non ‘réalisable’, car cela pourrait porter à confusion avec la notion d’atteignable. Est-ce que cette action est pertinente pour monter mon projet.
  • Temporellement défini, la fameuse deadline. Une deadline est un outil qui permet de ne pas vous épuiser, de vous organiser et de prioriser vos actions. Sans elle, votre projet risquerait de ne jamais voir le jour.

3-Faire son planning

Il y a deux notions à prendre en compte. La réalisation de son planning hebdomadaire pour savoir quand vous allez travailler sans que cette activité n’empiète sur vos autres activités et son rétroplanning. Le planning hebdomadaire est assez simple. En fonction de votre situation, de votre activité professionnelle actuelle, de votre vie de famille… vous allez définir les créneaux consacrés à votre projet.

Le rétroplanning quant à lui est le fait de partir de la date de sortie de votre marque / nouveau produit / événements (oui, ça peut servir pour tout) et de dater les dates clef, les jalons, sur le mois, le trimestre ou l’année. Le but étant de visualiser la sortie de votre PROJET !

4-Mesurer votre progression et apprenez de vos erreurs

Parce que pour ne pas répéter ses erreurs, il faut tirer des leçons de ses premières expériences. Il ne faut surtout pas prendre une tâche non accomplie comme un échec, mais comme un enseignement. Cette leçon vous permettra d’avancer avec plus d’efficacité en améliorant votre expérience.

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.